Skip to main content

Sortis par la France de l'Euro 2024: Les Diables rouges Belges sont-ils maudits ?

Elle compte parmi les meilleures nations de football au monde. La Belgique, avec une pléiade de stars au sein de son effectif, un ranking par les 5 meilleures nations au classement FIFA, mais aucun titre majeur au compteur. La France a encore éliminé la Belgique ce lundi 1er juillet 2024 en huitième de finale de l’Euro 2024 (1-0). Comme un air de déjà-vu, d'autant plus qu'il y a 6 ans, les Bleus l'avaient emporté sur le même score en Coupe du monde. Après Éden Hasard, la génération dorée de Kevin de Bruyne est peut-être elle aussi en train de laisser passer sa chance de remporter un titre.

Après la rencontre, la presse belge a souligné le pragmatisme des hommes de Didier Deschamps… tout en se montrant très critique envers la tactique du sélectionneur des Diables rouges, Domenico Tedesco.

Comme en 2018, au Mondial russe, l’aventure de la Belgique dans cet Euro 2024 s’est arrêtée face à la France. Et comme en 2018, c’est sur la plus petite des marges que les Diables rouges ont pris la porte face à des Bleus hyper-pragmatiques. Selon les avis de commentateurs belges, du moins.

Après la défaite des coéquipiers de Kevin De Bruyne, la presse belge était quelque peu amère. Notamment à cause du but tardif des Bleus, inscrit contre son camp par Jan Vertonghen à la 85e minute. Sur son site internet, la RTBF met en avant un "scénario cruel". Pour le très sérieux média belge, la France s’est qualifiée "sans briller", malgré une rencontre "globalement dominée" dans le jeu par les vice-champions du monde en titre. L’amertume est encore un peu plus grande chez La DH. Pour le quotidien francophone, l’un des principaux titres de presse en Belgique, "le cynisme français élimine encore la Belgique". Sur son site internet, la DH se montre encore plus incisive dans son article dédié aux notes des joueurs, puisqu’elle invite ses lecteurs à noter les Diables rouges "après la parodie de football face à la France".

Si le pragmatisme de la bande à Deschamps génère quelques frustrations, c’est bien la prestation des Belges qui cristallise toutes les tensions. Avec un coupable tout trouvé: Domenico Tedesco. Le plan tactique du sélectionneur belge est vivement critiqué. Au coup d’envoi, il avait décidé d’opter pour un schéma très défensif, avec un Kevin de Bruyne placé assez bas dans l’entrejeu. L’objectif était notamment de laisser la possession aux Français pour les attendre en bloc. "C’est bien de vouloir innover, mais ça n’a pas marché.

Il y avait un match dans le match avec Deschamps et c'est Deschamps qui en sort gagnant", tacle Philippe Albert, ancien international belge (1987-1997), dans les colonnes du journal Le Soir. "La France mérite largement sa qualification alors qu’elle était prenable", ajoute l’ex-défenseur de Newcastle. "Lors d'un Championnat d'Europe, il ne faut pas essayer des choses, mais s'en tenir à ce qui a bien fonctionné dans le passé", appuie Marc Degryse, un autre ancien Diable rouge (1984-1996), sur le site de Het Laatste Nieuws.

Noah Djédjé

Pin It
  • Vues : 45