Skip to main content

Euro 2024: L’Espagne sort l’Allemagne de son tournoi

Le sauveur de l’Espagne se nomme Mikel Merino. Grâce à un coup de tête assassin à la 119e minute, l’Espagnol envoie la Roja en demi-finales de l’Euro 2024. Ce vendredi 5 juillet 2024, le choc le plus attendu depuis le début de cette compétition se tenait enfin. Pour une place en demi-finale, les deux meilleures équipes de la compétition s’affrontaient pour une finale avant l’heure, à Stuttgart.

L’Allemagne, pays hôte, décidait d’aligner Can à la place d’Andrich et Tah en défense centrale avec Rüdiger. Du côté de la Roja, Pedri a été finalement aligné à la place d’Olmo, derrière Yamal, Morata et Williams. D’emblée, le match était animé à l’avantage de l’Espagne, avec une première frappe cadrée de Pedri (2e), mais le joueur du FC Barcelone devait ensuite quitter ses partenaires, après un contact très musclé avec Kroos, au profit d’Olmo (8e).

Un coup dur pour la Roja dans ce début de partie, cependant, De la Fuente et sa troupe se montraient bien plus offensifs en début de partie. L’entrée d’Olmo a d’ailleurs fait beaucoup de bien pour aider les virevoltants Yamal et Williams, avant que l’Allemagne et Havertz ne se montrent enfin dangereux et obligent Simon à sortir le grand jeu (21e, 35e), afin de rééquilibrer les débats. La Mannschaft s’offrait une dernière frayeur après une frappe de Williams captée par Neuer… mais l’ailier de Bilbao était hors-jeu (39e). Tout restait à faire pour la seconde période.

Au retour des vestiaires, la Roja était encore plus offensive et s’offrait une nouvelle occasion grâce à Morata, qui loupait le cadre depuis la surface (47e). Et quelques minutes plus tard, Morata pouvait lancer Yamal sur son côté gauche et le jeune catalan trouvait Olmo à l’entrée de la surface. Le milieu de terrain de Leipzig trompait alors Neuer d’une belle frappe rasante pour ouvrir le score (1-0, 51e).

Proche d’une élimination prématurée dans son propre Euro, l’Allemagne tentait de réagir, mais la défense espagnole, à l’image de Carvajal, se montrait impeccable (72e). Et pour ne rien arranger, Fullkrug trouvait ensuite le poteau après un beau centre de Wirtz (77e). La frustration montait du côté des Allemands, à l’image d’Havertz qui tentait un lob devant Simon et se loupait totalement (83e). Mais au bout du suspense, Kimmich s’arrachait pour remettre un ballon de la tête à Wirtz, qui égalisait pour délivrer l’Allemagne (1-1, 89e).

Les deux équipes ne parvenant pas à se départager, les prolongations ont alors débuté. Et après des occasions dangereuses d’Oyarzabal côté ibérique (104e), puis Wirtz côté allemand (105+5e), la deuxième période a été plus hachée avec plusieurs fautes et des équipes qui se sont observées. Et alors que l’Allemagne a pesté contre un penalty évident non sifflé à cause d’un hors-jeu de Füllkrug (106e), on se dirigeait vers une séance de tirs au but. Jusqu’à l’éclair espagnol. Sur un centre venu de la gauche de Dani Olmo, Mikel Merino a crucifié Manuel Neuer d’une tête imparable (2-1, 119e).

Avec cette qualification acquise aux forceps après plusieurs assauts allemands pour revenir, et un carton rouge contre Dani Carvajal (120+5e), l’Espagne est la première nation qualifiée dans cet Euro 2024. Impressionnante de maîtrise, la Roja a sorti le pays hôte au terme d’une bataille épique ce vendredi. L’Allemagne, auteure d’un parcours et d’un match plus que satisfaisants, sort par la grande porte et prend rendez-vous pour les prochains tournois.

Noah Djédjé

Pin It
  • Vues : 50