Skip to main content

Après la Slovénie au bout du suspense: Cristiano Ronaldo et le Portugal foncent sur les Bleus

Après la Slovénie qu'ils ont eu beaucoup de mal à manœuvrer, Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers de l'équipe du Portugal vont affronter en quarts, les Bleus, vainqueurs de la Belgique. Si la Seleçao a réussi à venir à bout de son adversaire grâce à son gardien, face à la France les choses risquent d'être nettement plus compliquées.

Dans la Francfort Arena le lundi 1er juillet, le Portugal devait assumer son statut de favori. La Seleçao pousse d'entrée et met la pression à une Slovénie déjà heureuse d'être là et jouant avec ses armes. L'inévitable Cristiano Ronaldo est en jambes, même s'il est trop court pour reprendre le centre de Bruno Fernandes (4e) et celui de Bernardo Silva (13e) ou maladroit sur un service de Leao (8e).

La connexion à droite de l'équipe portugaise est remuante. Nuno Mendes et Rafael Leao en font voir de toutes les couleurs aux Slovènes. Quand ce dernier s'échappe dans le dos de la défense, Drkusic n'a que le choix de la faute. Sur le coup franc, CR7 enroule une frappe puissante qui frôle la transversale (34e). La meilleure occasion de la première mi-temps est initiée par Cristiano Ronaldo qui sert Leao. Ce dernier résiste à Drkusic puis trouve Palhinha en retrait. La frappe de ce dernier trouve le poteau (44e) juste avant d'aller aux vestiaires. Au retour, Cancelo se fend d'un slalom dans la surface mais manque son centre (46e).

La Slovénie ne sort pas la tête de l'eau, si on excepte une maigre occasion de Šeško qui passe de peu à côté (51e). Finalement signalé hors-jeu. Puis, l'attaquant de Leipzig bute sur Diogo Costa (61e). Cristiano Ronaldo répond de plusieurs tirs d'artillerie sur Jan Oblak. Le portier slovène tient bon (55e, 72e,). CR7 se heurte une dernière fois à Oblak avant la prolongation (89e).

Une prolongation qui confirme l'enlisement du rythme et du Portugal qui peine à se créer des occasions. La Seleçao pense avoir fait le plus dur quand Diego Jota s'empale sur Drkušić et obtient un penalty. Mais Oblak s'impose dans son duel contre Cristiano Ronaldo (105e). Le quintuple Ballon d'Or est en pleurs devant ce raté.

Le Portugal est sonné et la Slovénie tente de jouer sa chance. Šeško profite d'un énorme loupé de Pepe et se présente face à Diogo Costa. Il faut tout le talent du gardien portugais pour repousser le tir (115e). Mais la décision se fera aux tirs au but. Et à ce jeu, c'est Diogo Coasta qui est le plus fort. Il sort les trois premiers tirs au but de la Slovénie pour offrir la qualification au Portugal, qui retrouve une fois de plus l'équipe de France dans les phases à élimination directe de l'Euro. La dernière fois, c'est la Seleçao qui l'avait emporté en finale.

Noah Djédjé

Pin It
  • Vues : 347