Skip to main content

Jeux Olympiques 2024: 13 Éléphants chercheurs d'or à Paris

Après 4 longues années d'attente, le moment tant attendu par les athlètes du monde entier est enfin arrivé. Plus que quelques jours avant l'ouverture officielle des Jeux Olympiques de Paris 2024. La Côte d’Ivoire, comme c'est le cas depuis quelques années, sera présente à ces joutes mondiales qui se tiennent du vendredi 26 juillet 2024 au dimanche 11 août 2024.

Pour ces olympiades, l'esquade ivoirienne est forte de 13 Éléphants qui ont tous à cœur d'aller défendre les couleurs de la Nation à cette compétition d’envergure.

Un commando de 7 sprinteurs

Discipline phare des Jeux Olympiques, l’athlétisme garde ce statut en Côte d’Ivoire. Sur 13 athlètes qualifiés pour Paris, 7 sont issus de l’athlétisme soit 53,84 %. Chez les dames, Marie Josée Ta Lou-Smith et Koné Maboundou s’aligneront sur le 100 m et 200 m et le relais 4×100 féminin. Après 2016 et 2021, la reine ivoirienne du sprint, Marie Josée Ta Lou tentera une troisième fois de réaliser ses rêves de médailles olympiques, tant en équipe qu'en individuel. Quant à Jessika Gbaï Lauren Maca, elle s’élancera sur le 200 m et le relais 4×100 féminin.

Muriel Ahouré-Demps et sa cadette Tié Withney Josephine complètent l’équipe du relais 4X100 féminin. Les femmes représentent donc 71,42% des qualifiés en athlétisme. Les 28,58% représentent Traoré Cheickna qui sera présent sur le 200m et Arthur Cissé Gué qui sera dans les starting-blocks du 100 m à Paris. Pour ces 33es olympiades, la Côte d’Ivoire est fort bien logée avec une belle part faite aux dames. Sur les 13 qualifiés, l’on note 9 femmes soit 69,23 % pour 4 hommes soit 30, 77 %. La Côte d’Ivoire vise au minimum "trois médailles" selon le président de la Fédération ivoirienne d'athlétisme, Jeannot Kouamé Kouadio.

Trois Taekwondoistes, un seul rêve de médaille

Côté taekwondo, l'équipe des Pachydermes est composée de 3 tireurs qui ont assuré leur participation à ces JO de Paris. Ce qui réjouit les dirigeants de la Fédération ivoirienne de taekwondo (Fitkd), qui ont salué comme il se doit la qualification de l’athlète Astan Bathily. Après Cheick Cissé (+87 kg Hommes) et Marie-Christelle Ruth Gbagbi (-67Kg Dames), la fille de Me Bathily, sous la houlette de Me Sébastien Konan (ancien champion d’Afrique) a réussi à inscrire son nom sur la liste des représentants ivoiriens pour Paris 2024.

L'or en ligne de mire pour Gbagbi Ruth et Cissé Cheick

Gbagbi Ruth s’est qualifiée à l’issue du tournoi qualificatif zone Afrique, qui s’est déroulé à Dakar, les 10 et 11 février derniers. Après 2016 à Rio et 2021 à Tokyo où elle a arraché deux médailles de bronze, la tireuse ivoirienne espère revenir sur les bords de la lagune Ebrié avec le métal le plus précieux de ces JO, l'or. Après avoir permis à la Côte d'Ivoire de savourer l'or à Rio en 2016, le champion Olympique Cissé Cheick, qui n'avait pu défendre son titre en 2021 à Tokyo, retourne au combat plus que jamais déterminé.

Paris, les Éléphants escrimeurs arrivent

Après l'athlétisme et le Taekwondo, la Côte d'Ivoire sera représentée à l'escrime aux Jeux Olympiques de Paris 2024. L'escrimeuse Maxine Isabel Eteban a décroché la première, son ticket pour ces JO. Esteban s'est classée 83ème au Grand Prix de fleuret Absolute Fencing Gear FIE 2024 à Washington, aux États-Unis, le vendredi 15 mars. Suffisant pour réserver une place olympique en terminant en tête de la course de qualification pour la zone Afrique. Née aux Philippines, Esteban a changé de nationalité sportive l'année dernière en optant pour la Côte d'Ivoire.

Et elle dédie cette qualification au pays des Eléphants. Esteban a également dédié son exploit non seulement à la Côte d'Ivoire mais aussi aux Philippines. «C'est pour la Côte d'Ivoire, le pays qui m'a accueillie, qui a cru en moi et qui m'a soutenue jusqu'au bout. Et pour les Philippines, le pays dont mon cœur sera toujours fier», a-t-elle déclaré. Avec elle, il y aura Jeremy Fafa Keryhuel (Hommes), qui lui aussi entend faire briller les couleurs ivoiriennes au fleuret. Les deux épéistes seront à leurs premiers Jeux Olympiques d’été à Paris quand l’escrime ivoirienne, elle sera à sa deuxième participation après Rio 2016 avec Gwladys Sakoa Gbahi (Épée).

Dabonné Zouléhia, le judo dans la peau

Au judo, la reine en Côte d'Ivoire, c'est Zouléhia Dabonné Abzetta (-57 kg). La judokate qui a représenté la Côte d’Ivoire à Rio en 2016 puis Tokyo en 2021, sera de nouveau à Paris pour sa troisième participation consécutive. La native d’Abobo n'a pas abandonné son rêve d'être sacrée aux JO. Et pour ce qui pourrait être sa dernière participation, l'athlète compte bien se donner tous les moyens d'arriver à son ambition.

10 500 athlètes venant du monde entier sont attendus à Paris pour tenter de glaner le plus de médailles. L'équipe de la Côte d’Ivoire devrait compter 23 aspirants, mais ce sont finalement 13 athlètes qui ont pu accrocher leurs billets pour Paris. Les Eléphants basketteurs ont été écartés de la course, éliminés lors du récent tournoi qualificatif.

Noah Djédjé

La liste complète des chercheurs d'or pour la Côte d'Ivoire

Athlétisme
Marie Josée Ta Lou-Smith : 100 m, 200 m, 4×100 m
Maboundou Koné :100 m, 200 m, 4×100 m
Jessika Gbaï Maca : 200 m,4×100 m
Muriel Ahouré-Demps : 4×100 m
Whitney Tié : 4×100 m
Cheickna Traoré : 200 m
Arthur Cissé Gué : 100 m

Taekwondo
Cheick Sallah Cissé (+87 kg)
Ruth Gbagbi (+67 kg)
Astan Bathily (-67 kg )

Escrime
Esteban Maxine Isabel (Fleuret)
Jérémy Fafa Keryhuel (Fleuret)

Judo
Zouleiha Abzetta Dabonné (-57 kg)

Pin It
  • Vues : 328